vendredi 24 mars 2017

Compte rendu essai de compressibilite a l'oedometre TP MDS génie civil PDF

Compte rendu essai de compressibilite 
a l'oedometre TP MDS génie civil PDF

L'article de ce jour la concernat l'essai de compressibilite a l'oedometrie du sol vous pouvez telecharger le Compte rendu essai de compressibilite a l'oedometrie TP MDS génie civil PDF.


C'est quoi la compressibilite a l'oedometrie?

Compte rendu essai de compressibilite a l'oedometre TP MDS génie civil PDF

TP essai de compressibilite a l'oedometre 


Introduction :
Chaque  construction doit être respecter par des normes de stabilités et consolidations des sols,tel que le phénomène de consolidation est la déformation du sol fin saturé au fur et à mesure de l’évacuation de l’eau interstitielle, suite à l’application d’une surcharge en surface du sol.
 Il est prépondérant dans un sol argileux et s’exprime par une évolution du tassement dans le temps.

Objectif de l'essai:

  1.  L'essai a pour but de connaître la résistance à la compression et à la traction du béton, qui peut être mesurée en laboratoire sur des éprouvettes.
I- Essais de Compression  (NF P 18 – 406)


 Principe de l'essai de compressibilite a l'oedometrie:
 L’essai oedomètrique consiste à soumettre l’échantillon à une série de pressions verticales et de suivre l’évolution des déformations verticales du matériau dans le temps, sous une surcharge donnée, à l’aide des comparateurs.
 Les principaux paramètres pouvant être déduits de l'essai oedométrique réalisé sur des échantillons non remaniés sont :
les paramètres de compressibilité ;
le coefficient de consolidation ;
la contrainte apparente de préconsolidation ou la résistance du matériau ;
le coefficient de consolidation secondaire ;
les paramètres de gonflement.
Et les principes de l'essai oedométrique à chargement par paliers sont les suivants :
le chemin de contraintes correspond à une déformation unidimensionnelle ;
le drainage est axial et unidimensionnel.
Les chemins de contraintes et les conditions de drainage sous des fondations sont généralement tridimensionnels et des différences peuvent apparaître au niveau des valeurs calculées pour le tassement ou pour sa vitesse.
Un tel type d’essai représente le tassement d’une couche de faible hauteur soumise à une surcharge de grande surface. 
Dans le cas où la surcharge est ponctuelle, cet essai devient irréaliste, du fait que dans ce cas les déformations latérales du sol sont non négligeables.
Une méthode a été proposée par Skempton et Bjerrum pour le calcul du tassement à partir de l’essai oedomètrique en tenant compte des déformations latérales dans ce cas.
L'analyse d'un essai de consolidation repose généralement sur l'hypothèse que le sol est saturé. 
Dans le cas de sols non saturés, certains paramètres déduits de l'essai peuvent ne pas avoir de signification physique.

APPAREILLAGE:
 L’appareil comporte essentiellement :
  •  Moule oedomètrique ayant une paroi lisse indéformable.
  •  Bâti de chargement. Il comprend essentiellement un levier Qui transmet les surcharges au   piston.
  •  Disques de poids connus pour charger l’échantillon.
  • Deux pierres poreuses avec le papier filtre. Ce dernier sert à protéger les pierres du  colmatage dù aux grains fins.
  •  Chronomètre donnant la seconde.


REALISATION DE L’ESSAI de compressibilite a l'oedometrie:
Un essai oedomètrique par paliers comporte l’application d’une série de pressions dont chacune peut durer 24 heures.
 On se propose dans cette expérience d’étudier un échantillon sableux sec, pour lequel le tassement est essentiellement instantané et peut éventuellement évoluer par fluage.
Le programme de chargement de l’échantillon exprime en termes d’effort vertical applique par le piston, est comme suit : 3,75 ; 9,75 ; 20 ; 75 ; 9,75 ; 3,75 et enfin 0 kg.
Chaque palier doit durer 5 minutes. 
On mesure le tassement  suivant la cadence suivante : 0,15 secondes, 30 s, 45 s, 1 min et 2 minutes.
On mesure les dimensions du moule et celles de chaque pierre poreuse.
On Mesure le bras de levier permettant de calculer l’effort revenant au moule.
On Pèse le moule oedomètrique vide et la pierre poreuse munie d’un papier filtre et on mettre la pierre poreuse inférieure à la base du moule.le bac contenant le moule doit être sec tel que  La pierre poreuse joue ici le rôle d’une base pour le moule oedométrique.
On Remplir le moule par du sable sec à partir d’une hauteur de 20 cm par rapport à la pierre poreuse. Les mains doivent former ainsi un entonnoir de faible ouverture.
Une fois le moule rempli,on  arase la surface supérieure à l’aide d’une règle ou d’un élément rigide et plan et on poser la pierre poreuse supérieure.
On pèse l’ensemble moule + échantillon + pierres poreuses et on fixe le moule sur le bac et serre les vis de fixation.
Par mettre en place le piston et régler le comparateur à zéro on pose le poids correspondant au premier chargement et on repérer tout de suite la position du comparateur, et ainsi de suite.
Une fois qu’on atteint l’effort maximum, on procède d’une façon identique au chargement de l’échantillon.


EXPLOITATION DES RESULTATS:
Calcule de pression:




Calcul le poids de sol (PS) : 
PS = [poids (moule +sol+2pierres +filtre)] - [poids (pierre +filtre)]- poids moule





La courbe oedometrique:
la courbe  oedométrique e=f(log ) représente 3 parties :
La courbe de chargement
La partie virage.
La Courbe de déchargement.
Et par cette courbe en paut  détermine les coefficients suivants :
Coefficient sur consolidé CS : C’est la pente de la tangente à la partie de chargement de la courbe oedometrique
Coefficient de compressibilité CC : C’est la pente de la tangente à la partie vierge de la courbe oedometrique
Coefficient de gonflement Cg : C’est la pente de la tangente à la partie de déchargement de la courbe oedometrique

La courbe σ =f(e): 
Interpretation : 
Il existe dans cette courbe deux partie : la courbe de chargement et la courbe de déchargement tel que la partie vierge est totalement nulle, alors implique que le coefficient de compressibilité CC est nul, telque cet dernier permet de préciser la sensibilité du sol au tassement le long de tronçon de courbe.  

Calcule le module oedometrique:


La courbe E=f(σ) :


La démonstration de la formule 

Pour démontre la formule précédente, il suffit d’écrire la loi de HOOK suivant les 3 directions et écrire  selon la direction horizontale par :
La loi de Young suivant les 3 dimension sont :


 Avec :          E : module de Young de sable
                         v : Coefficient de poison (pour le sable =0.33)
Et pour l’essai oedometrique on a :



On remplace (a) dans (b) on aura :





Les tableaux des resultatas calculées :







N’est pas  possible de caractériser le matériau étudie par une valeur unique de E  car si on prend deux points quelconque de la courbe on remarque que :



Alors le module oedometrique n’est pas constant il dépend de la pression de deux point selectionneès, mais dans la pratique, il est possible sans grand erreur de considère un module oedometrique constant, et qui écrire par :



Conclusion:

Le tassement des sols sous les ouvrages est basé à  la théorie de consolidation.
Dans notre expérience, on remarque que l’augmentation et diminution de tassement dépendent de l’augmentation de pression de chargement et l’indice des vides tel que il existe une relation linéaire proportionnelle entre le tassement et la pression.
En général, quand en charge un sol par un ouvrage, cette charge engendre une pression (contrainte) qui va provoquer une diminution de l’indice des vides d’où le tassement augmente .

    


Note: mes chèrs amis pour voir le reste des Compte rendu essai de compressibilite a l'oedometrie TP MDS génie civil PDF telecherger le fichier pdf












Compte rendu Equivalent de sable TP MDC génie civil PDF

Suivez nous sur facebook:





Partager l'article avec vos amis !! 
Previous Post
Next Post

About Author

commentaires
0 commentaires

0 comments: